Description du projet

Le massage français traditionnel, Une exclusivité Massage Concept

Mis au point par Nicolas M., masseur et formateur depuis 15 ans, passionné par l’histoire du massage. Il a réuni pendant deux années grimoires et croquis afin de construire un massage original inspiré par les traditions thermales françaises.

Ce massage vous transportera dans un voyage de bien-être s’étalant sur 2000 ans d’histoire.

Grâce à un travail particulièrement important sur les pieds, les mains et le visage, il offre ainsi un lâcher-prise et une détente extraordinaire, difficile de ne pas y succomber !

C’est également un travail musculaire soutenu, adapté à votre sensibilité, sur le dos, les jambes et le ventre, berceau des émotions, ceci complétera l’expérience qui se promet d’être unique …

Le massage français traditionnel, ses origines & son histoire

Les thermes antiques de Lutèce, seul monument gallo-romain majeur conservé en élévation à Paris, ont probablement été construits à la fin du 1er siècle de notre ère et demeurent en activité durant deux siècles. Appelés aujourd’hui thermes de Cluny, elles sont l’un des témoignages les plus éloquents de la présence des Romains en Gaule.

Lutèce, la ville de la tribu gauloise des Parisii, se partageait alors en deux ensembles urbains : l’Ile de la Cité, et la ville construite par le Romains sur la rive gauche de la Seine. C’est sur l’actuelle montagne Sainte-Geneviève que s’étaient développés villas et monuments somptueux dont le forum, les arènes, le théâtre et trois thermes.
Cet ensemble architectural des thermes était constitué de plusieurs espaces :
- les palestres pour l’exercice,
- les salles des bains tièdes (tepidarium), chauds (caldarium) et froids (frigidarium)
- des salles de massage et de repos

A la chute de l’Empire Romain qui marqua le début de la période du moyen âge, le massage est proscrit par la totalité du clergé Chrétien qui en interdisent la pratique.

Il faut attendre le 16ième siècle, Symphorien Champier (1472-1539), médecin de Charles VIII et de Louis XII qui propose d’utiliser le massage pour le traitement des vieillards, et des enfants. Le scientifique Ambroise Paré (1509-1590) reprend les bases anatomiques et physiologiques du massage dans la rééducation de soins post-chirurgicaux. Laurent et Joubert étudient le massage en 1582 ceux-là même observaient que le massage augmente de manière bénéfique la circulation. Nicolas Andry De Boisregard (1658-1742), doyen de la faculté de Paris et partisan de la thérapeutique par le mouvement note les effets de frictions sur la circulation et la couleur de la peau, a l’idée d’utiliser le massage pour assurer ou maintenir la circulation sanguine.

En 1770, Joseph Clément Tissot (1747-1826), chirurgien des armées de Napoléon, publie un livre sur l’exercice physique et mentionne les frictions faites avec les mains. Il est le premier à parler de pétrissage, « En noyant, en triturant les humeurs arrêtées dans les ligaments des jointures, nous donnons à la circulation une activité qu’elle était en train de perdre. De là, nous pouvons dire que nous empêchons les ligaments de former une masse obstruante qui ferait perdre toute mobilité. »
Du temps de leur suprématie, les armées françaises découvraient les bons effets curatifs des douches-massages d’Aix les bains.

Au 19ième siècle, Pierre Adolphe Piorry (1794-1879), un médecin Français est le premier, en 1818, à faire des recherches sur les effets physiologiques du massage. Il note les réactions sur la peau et ses constituantes, sur les muscles et les jointures et pour la première fois, mentionne les tapotements. Il est connu pour être l’inventeur de la technique des percussions.

En 1847, le Docteur Bouvier, spécialiste des maladies de l’enfant, présente la méthode qui guérit les affections neurologiques et qui comprend des séries d’exercices actifs, passifs, du massage et des frictions montrant ainsi les rapports étroits et indissociables entre la gymnastique et le massage.
Une thèse sur le massage, soutenue à Paris en 1863 par le Docteur Jacques Estradere, constitue une confirmation de l’ancrage des techniques du massage. Cette thèse est le premier ouvrage qui parût dans la littérature française sur l’ensemble des manoeuvres auxquelles on donne le nom de massage.
Parallèlement à ce qui est décrit précédemment, il faut noter l’histoire des rebouteux Français qui depuis la Haute Antiquité ont contribué largement au développement du massage depuis les périodes des peuples Francs, au passant par la période gallo-romaine jusqu’à nos jours.

  • Lieu : sur table en salle de massage
  • Tenue : en sous-vêtement (fournis)
  • Durées possibles : 1h, 1h30, 2h
  • Pression : Modérée à forte
  • Tarifs : à partir de 70 € – Consultez nos tarifs
  • Dans chacun de nos espaces, profitez d’une douche individuelle avant ou après votre massage.
  • Choisissez votre musique parmi nos playlists (jazz, lounge, relax …) ou bien connectez votre mp3.
  • Contre-indications : Le massage français peut parfois être contre indiqué pour certaines pathologies ou pour les femmes enceintes. Consulter votre médecin.
  • Le conseil de Massage Concept : A tester absolument si vous avez besoin de détente musculaire importante et relaxante !

Massage in paris

Massage relaxant

Massage français à Paris

Le massage français à Paris vous intéresse ? Choisissez le spécialiste qui vous conviendra, découvrez les masseurs et masseuses du salon Massage Concept.

Vous êtes deux ou un couple ? Pensez à réserver la salle duo pour un massage DUO !

Les massages pratiqués par le salon Massage Concept Paris sont des modelages de relaxation et de bien être. Aucun autre type de prestation n’est proposé.

EmailShare